Orpington

Très rapidement l’Orpington a obtenu ses lettres de noblesse, grâce à William Cook, qui a su créer un mythe autour de sa préférée.  Dans un premier temps l’Orpington est créée pour son rendement, autant en viande que pour les œufs, poule à deux fins par excellence. Grâce à un savant mélange de plusieurs races W. Cook a réussi à obtenir une volaille à haut rendement, ses talents de commerçant ont fait le reste. Après quelques années de sélection, c’est en 1886 que W. Cook présenta au grand public le fruit de son travail. Sa reconnaissance dans le monde avicole ainsi que ses talents d’écrivain lui ont permis rapidement de propager l’Orpington à travers l’Europe.

Orpington grande race variété fauve. Photo : Philippe Royer

En 1888 les premiers sujets arrivent en Allemagne, pour la France, il n'y a pas de date précise. Elle arrive ensuite en 1890 en Amérique et bientôt à travers la planète.  Poule royale elle l'est devenue lorsque W. Cook créa la variété porcelaine pour le jubilé de la reine d'Angleterre Victoria (Diamond Jubilee Orpington). Un parquet est alors offert à la reine. Aujourd’hui encore l'Orpington occupe la basse-cour royale d’Angleterre. La reine d’Angleterre rend parfois visite à la nationale de l’Orpington.

En France, à ce jour sont reconnues 15 Variétés en Grande Race (GR) :
barré,
blanc,
blanc herminé noir,
bleu liseré,
chocolat
fauve,
fauve liseré noir,
fauve liseré bleu,
noir,
noir caillouté blanc,
noir à camail argenté et poitrine liseré,
perdrix doré maillé,
porcelaine rouge,
rouge,
saumon coucou doré.

Ainsi que 15 variétés en Race Naine (RN) :
barré,
blanc,
blanc herminé noir,
bleu liseré,
chocolat,
fauve,
fauve liseré noir,
fauve herminé noir,
noir,
noir caillouté blanc,
noir à camail argenté et poitrine liseré,
perdrix doré maillé,
porcelaine rouge,
rouge,
splash.

D’autres variétés existent comme le coucou, lavande, coucou fauve, perdrix maillée bleue, blanc herminé noir en RN mais ne sont pas encore reconnues.

La variété la plus élevée en France est la variété fauve qui à ce jour se rapproche le plus du type idéal que nous recherchons.

L’Orpington est assez rustique et précoce. Sa ponte, sans être très abondante a été sélectionnée pour la ponte hivernale. C’est une volaille à chaire blanche de bonne qualité gustative. On la retrouve dans la plupart de nos concours avicoles dans la variété fauve. A ce jour, on rencontre 3 variétés principales, fauve, noir et bleu. Les autres variétés sont plus rares. De part son caractère familier, elle ne nécessite pas d’aménagement particulier, une clôture de 1.20 m sera suffisante. De petits parcours agrémentés d’une petite cabane au fond du jardin lui conviendra parfaitement. L’Orpington fait partie des poids lourds de nos volailles d’exposition, la taille est impressionnante du fait d’un plumage bouffant qui lui donne encore plus de volume. On recherche une forme cubique. Un coq adulte pèse entre 4 et 5 kg qu’il atteindra entre 8 est 10 mois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Attention, votre message est contrôlé avant d'être publié.