dimanche 16 septembre 2018

Herning, mais où se trouve la France ?

Nous l’avions évoqué lors d’un précédent billet, l’Orpington française est bien représentée au Championnat d'Europe de Herning (Danemark). Les chiffres officiels viennent de nous arriver : 23 éleveurs ont inscrit 152 sujets. Notons que les 23 éleveurs sont tous membres de l’Orpington Club de France. Ces chiffres sont très rassurants sur la dynamique de notre club et correspondent aux efforts consentis depuis le début de sa reprise pour améliorer le rayonnement de la race Orpington. Quand on veut, on peut !

Ces chiffres sont à mettre en regard avec ceux de l’ensemble de la délégation française : 376 volailles inscrites. Il faut soustraire les 152 Orpington, nous obtenons alors 224 sujets. Vous avez bien lu... L’orpington représente donc 40% de l’effectif français. C’est affligeant. Comment est-ce possible ? La France est le second pays européen après l’Allemagne en nombre d’habitants ; une tradition agricole majeure, un maillage d’expositions qui quadrille chaque département français, et la voilà incapable de mobiliser de manière sérieuse à l’occasion de l’Exposition Européenne majeure qui a lieu tous les 3 ans ? Comment se fait-il qu’un seul club de race représente autant d’inscriptions françaises alors qu'il n'a aucun moyen supplémentaires que ceux de ses membres adhérents ? Où est la dynamique des clubs de race ? Que pense notre fédération de tutelle de cette situation ? Que fait notre fédération de tutelle et plus généralement la chaîne de commandement ?  N'était-ce pas l'occasion de redorer l'image de notre aviculture alors que les effets dévastateurs de la précédente exposition Européenne organisée par la France sont encore présents ?
Bien d'autres questions se profilent et il va être temps qu'elles soient posées très prochainement au risque de déplaire. Nous nous y emploierons.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Attention, votre message est contrôlé avant d'être publié.