dimanche 12 novembre 2017

Championnat d'Europe de l'Orpington d'Epinal - Les ultimes préparations aux concours

V2.0 (16/11/17) - Dans moins de 15 jours, aura lieu le Championnat d'Europe de l'Orpington à Epinal. Il est temps maintenant de faire le choix définitif des animaux qui seront engagés et de les préparer à cette exposition. Cette sélection ultime est parfois nécessaire. Le choix initial, lors de l’inscription des animaux, peut être déjoué pour de nombreuses raisons : mort, maladie, affaiblissement, affaissement, changement d’aspect. A l’inverse, un sujet non prévu initialement, peut se révéler excellent au moment du choix définitif et préparatoire. Le sélectionneur travaille avec des êtres vivants et rien n’est figé à l’instant T.

Conditionnement

Il est encore possible de conditionner les sujets choisis à leur prochain séjour dans des cages de petite taille. Un éleveur attentionné doit disposer de quelques-unes de ces cages, dans lesquelles il peut ainsi faire séjourner ses bêtes et les manipuler de temps à autre en vérifiant leur conformité et leur état sanitaire. Utiliser une source sonore - comme une radio par exemple - prépare les futures championnes (?) au bruit ambiant qu’il y aura à l’exposition. On pourra ainsi espérer que les sujets seront tout à fait disposer à supporter les prochains jours d’exposition, sans stress et en montrant le meilleur d’eux-même !

Toilettage

L’Orpington est une volaille qui demande du toilettage pour être présentée en exposition. Cela n’est pas obligé, mais un bon toilettage lui donne un énorme avantage pour être jugée et appréciée à sa juste valeur.
Pour bien préparer une volaille Orpington avant une exposition, il est possible de la laver une semaine avant le jour de l’encagement. Tout d’abord, lavez-la avec la pomme de douche, avec un shampooing doux pour enfant (plus adapté car son pH est neutre). Attention à ce que l’eau ne soit pas trop chaude mais tiède. Passez le shampooing délicatement en tournant avec la paume de la main et en le faisant pénétrer petit à petit dans le duvet. Evitez de toucher la tête et surtout les yeux. Puis rincez abondamment. Pour les sujets blancs, vous pouvez faire un second shampoing pour chat ou chien à poils blancs et longs : le plumage sera encore plus éclatant.
Ensuite, séchez l’animal avec un sèche-cheveux. En principe, il faut sécher jusqu'à ce que toutes les plumes ne soient plus humides, mais cela peut prendre une bonne heure. Il est raisonnable de placer les sujets, après 5 min de séchage au sèche-cheveux, sous une lampe infrarouge. Le séchage se fera alors petit à petit et naturellement. Attention à bien isoler les sujets lavés car sinon, ils risqueraient de se salir à nouveau. Ajouter une litière sèche, comme de la paille de lin ou des copeaux, pour bien absorber les fientes.

Après cette opération, coupez les ongles soigneusement à l’aide d’un coupe-ongle, en prenant garde de ne pas sectionner la veine qui s’y trouve ! Passez ensuite un chiffon de soie sur le plumage pour apporter un peu de brillance à votre animal. Enfin, il est possible de passer un peu d’huile ou de vaseline sur la crête et les tarses afin de valoriser les couleurs et donner un aspect de propreté et de netteté. Il est utile parfois de supprimer quelques plumes disgracieuses ici ou là, lorsqu’elles rompent avec l’harmonie de l’ensemble.

Après tout ce travail de toilettage, votre volaille sera fin prête pour montrer toutes ses rondeurs et sa beauté !

Transport

Le transport est un aspect important à ne pas négliger. L’idéal, s’il existe, est que l’animal soit contenu afin qu’il ne puisse pas se retourner et qu’il reste couché dans la pénombre. Cela évite les risques de blessures, et les dégradations du plumage.

Il existe des boites de transport, spécialisés. Notre club en propose régulièrement à la vente. Elles ont l’avantage d’être adaptées, pliables après usage et pas très chères, mais elles ont l’inconvénient d’être périssables.

Il est possible de faire soi-même ses boites de transport. L’avantage est que cela permet de faire exactement la taille souhaitée (en fonction du véhicule ou du lieu de rangement par exemple), l’inconvénient est généralement leur poids et leur stockage, surtout si la place est comptée.
Les boites à chien ou chat sont une option intéressante. Elles sont en plastique, faciles à nettoyer et généralement démontables. Il faut trouver les modèles qui conviennent à la taille de ses animaux : GR, RN, mâles et femelles. L’inconvénient est le prix assez élevé , et parfois la difficulté de les gerber lorsque c’est nécessaire.
Les caisse de rangement (type boutique de bricolage), en plastique ajouré sont intéressantes. Il est possible de fabriquer un couvercle en bois avec charnière par exemple. L'avantage est le coût et le choix du modèle. Les inconvénients est que d'une part il faut être bricoleur et d'autre part il est difficile de les gerber si les charnières sont mal disposées.
On évite les cages à chien ou à chat qui rendent vulnérables les volailles qui y sont transportées. Le fait de ne pas confiner les volailles dans l'ombre engendre du stress, en particulier pendant les phases de déplacement. Le confinement sert à ce que la volaille n'ouvre pas ses ailes ou ne se débatte pas (en relation au stress) avec le risque de s'abimer (contre ou entre les barreaux). A l'inverse, en statique, pendant quelques jours, cela rend service.

Ces boites doivent être garnies d’un substrat confortable et absorbant (litière classique). Il est prudent d’indiquer sur les boites le nom du propriétaire et les références des animaux qui y sont contenus : sexe, numéro d’identification, numéro de la cage d’exposition.

L’Orpington Club de France vous attend avec beaucoup de plaisir, que vous soyez exposant ou visiteur afin d’admirer le résultat d’une longue saison d’élevage attentionnée, parfois stressante, souvent coûteuse en temps et en argent mais tellement passionnante !

Philippe Royer

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Attention, votre message est contrôlé avant d'être publié.