mardi 25 août 2015

L'Orpington grande race ou l'histoire « d'un TYPE »

Avec ce nouvel article, nous pensions passer en revue les différentes couleurs de l’orpington. Mais, finalement, nous avons pris le parti d’aborder « les fondations, la charpente et les murs » avant « la couleur des papiers peints ».

Vous l’aurez compris, il ne sert à rien d’aborder le problème des couleurs de rideaux alors que les murs ne sont pas encore montés. Comme vous le dirait tout bon éleveur, trois points primordiaux comptent chez l'orpington : LE TYPE, LE TYPE, LE TYPE !

A quoi bon avoir une bonne couleur si l'animal ressemble à tout et n'importe quoi, sauf à une orpington ?!

samedi 15 août 2015

Mrs William Cook, vous avez dit Orpington ?

Il est toujours intéressant de regarder les pratiques du passé pour comprendre où nous en sommes aujourd’hui. Si cette sage attitude est valable pour l’ensemble de notre quotidien, elle l’est aussi  pour notre volaille orpington et l’évolution de son standard.

Image 1 - Coq et poule orpington, type perfectionné des Anglais, Journal des éleveurs +/- 1900